mercredi 27 décembre 2006

Je suis comme je suis

Je ne sais pas pour vous mais moi je suis tanné du politiquement correct. Des lois non écrites, des non-dis. Je ne "bargain" pas. Moi je ne vais jamais au marché aux puces parce que je me fais toujours avoir. Si c'est écrit 5,99 sur l'étiquette, pourquoi je tenterais de faire baisser le prix? Ça ne me passe même pas par la tête. Lorsque je suis allé acheter une voiture usagée, le gars m'a demandé mon budget. Je lui ai dit que je ne paierais pas plus de $1500. .. et c'était mon vrai budget! Je suis certain que je m'étais fait avoir, encore, cette journée là.

Pour moi, un aveugle ce n'est pas un non-voyant. Un sourd, ce n'est pas un mal-entendant, un nain ce n'est pas une petite personne. Une petite personne est quelqu'un qui est un peu plus petit que la moyenne. Je ne dit pas d'une personne grosse qu'elle est costaud. Costaud est quelqu'un qui s'entraine et les bosses ne sont pas tout à fait à la même place.

Est-ce que je trop simple ou si je suis trop compliqué. Moi je ne joue pas de game avec personne. Je ne commencerai pas à faire semblant dans l'espoir que l'autre va se rendre compte de quelque chose et va finalement comprendre que dans le fond ce que je voulais dire il y a un mois était... Aahhr! Moi je le dis et si ça ne fait pas l'affaire, et bien on le saura tout de suite et ça donnera l'occasion d'en parler... tout de suite.

Autre chose qui est vraiment une belle niaiserie est le "Celles et ceux", "Québécoises, québécois" que l'on entends ces temps-ci. Est-ce que c'est moi ou c'est de compliquer les choses. Soit que l'on garde la règle que le masculin englobe tout, ou soit qu'on décide que c'est le féminin qui englobe tout mais bon Dieu! Pas les deux dans chaque phrase!

Peut-être que c'est parce que je suis un gars (voir les commandements d'Ivellios). Je ne sais pas mais on dirait que plus je vieillis, moins je tolère cette hypocrisie que semble adopter la population en générale. Ou simplement le manque de sommeil apporté par le temps des fêtes.

Je suis extrêmement critique sur tout (ah oui, on ne l'avais pas remarqué). Mais je n'en parle pas souvent. J'ai toujours peur de blesser l'autre personne sur une question d'ordre personnelle alors je vais donner une réponse qui n'est pas complètement en accord avec mon interlocuteur mais ni parfaitement en ligne avec le fond de ma pensée. Parfois même, je joue au psychologue en répondant "Et toi, qu'est-ce que tu en pense ?" Et ça fonctionne. Mais j'aimerais un jour pouvoir dire (et non écrire) ce que je pense.

Jusqu'à l'âge de 20 ans, je me fiais sur l'opinion politique de ma mère. Elle étais fédéraliste. Mon le père de ma blonde, était un péquiste endurcit. Son discourt était vraiment contradictoire de ce que j'avais entendu. Alors de 20 à 25 ans, je me foutais de la politique. Mais peu à peu, en entendant des brides à gauche et à droite, je me suis mis à me faire ma propre opinion sur le sujet. Imaginez la face du beau-père quand je lui ai "pitché" en pleine face que "les anglais auraient du tous nous assimiler au lieu de faire la gaffe de nous laisser notre langue et notre religion". Son visage est devenu rouge et "ILS NE NOUS ONT RIEN LAISSÉ! ON S'EST BATTUS POUR GARDER CE QU'ON A AUJOURD'HUI" J'étais vraiment un p'tit jeune sans éducation politique à cette époque et aujourd'hui... il me parle encore, ne vous en faites pas.
Publier un commentaire