mercredi 13 décembre 2006

La mort... ça fait parti de la vie !

Avant de commencer, je veux préciser que mes parents sont toujours vivants, ma soeur, cousins et cousines... bref, le plus proche parent décédé est le grand-père de ma blonde... qui était devenu avec le temps, mon grand-père car après 15 ans avec la même personne, on fait parti de la famille!

Ceci étant dit, mes croyances face à la mort ont vraiment changée suite à la lecture du Livre des Esprits écrit par Allan Kardek. Évidemment, je l'ai acheté car le lire en ligne, ça m'aurait démoli la vision. Ce livre est en fait une suite de questions/réponses faites en entretient avec, vous l'aurez deviné, des esprits. De mémoire, il me semble que c'était de l'écriture automatique mais bon, là n'est pas la question.

En gros, le vrai monde est celui des esprits. Nous prenons un corps pour vivre des expériences afin d'évoluer et ainsi se rapprocher de la perfection. Autrement dit, l'enfer, c'est de vivre! Ne vous emballez pas, c'est une façon de parler. Dans ce livre, ils disent même que nous choisissons notre vie. Nous connaissons les grandes lignes et les épreuves majeure que nous auront à subir et la façon dont nous surmonterons ces coups durs de la vie, déterminera le degré d'évolution de notre âme. Vous me direz "pourquoi il y a des bébés morts-nés, ils n'ont pas eu le temps de vivre quoi que ce soit!" Je vous le concède mais un bébé ou un enfant qui meurt serait plus une épreuve pour ses parents, vous ne pensez-pas.

OK, descendez de vos rideaux. D'où je vous écrit, nous sommes libre de penser ce que nous voulons. De plus, à ce que je sache, personne n'a la vérité absolu. Qui est déjà revenus d'entre les morts et peut nous dire: "Attendez les gars, vous vous trompez complètement, là!". Je me suis déjà obstiné sur un chatte, avec un musulman je crois, qui me disait que LUI, pouvais me dire que je me trompais. Je lui ai demandé depuis quand il était ressuscité. Non mais c'est vrai. La plupart religions se sont bâties avec des interprétations différentes du même texte dans le but de gouverner dans un régime de peur. La Bible, ils ont choisis les passages qui faisait leur affaire et ont discartés le reste. Le meilleur exemple est la création du monde avec Adam et Ève. C'est l'abbé Raymond Gravel qui l'avait souligné. Dans ce poème... oui, ce n'est pas un récit mais bien un POÈME, Dieu crée les animaux à partir le la boue et demande à Adam de leurs donner un nom. Donc Adam est supérieur aux animaux. Ensuite, Dieu endors Adam et crée à ses côté une femme. Saisissez-vous la subtilité? Dieu ne prends pas une côte d'Adam pour faire la femme, il la fait égale à Adam, côte à côte. De plus, c'est Dieu qui l'appelle "femme", pas Adam. L'Église s'est servie de ce texte pour diminuer la femme et en faire une servante de l'homme. Voilà une interprétation erronée, à mon avis.

Mais revenons à nos moutons. Donc, nous somme sur terre pour souffrir mais aussi pour apprendre à aimer et pardonner. Laisser tomber nos bas instincts pour s'élever au-dessus des tentations qui nous empêches de grandir vraiment (sexe, argent, jalousie, etc..) Je ne prêche pas par l'exemple, je vous le dit tout de suite. C'est le but à atteindre et je sais que j'en suis loin. Je juge les autres, j'aime les biens matériels, je n'aide pas mon prochain comme je le devrais. Mais au moins, de savoir, c'est un pas vers la bonne direction.

Bien entendu, ceci demande de croire en la réincarnation. Comment on peut justifier que certaines personnes manquerons de tout toutes leur vie tandis que d'autre auront tout cuit dans la bouche. Avec un Dieu qui est infiniment juste et infiniment bon, je ne crois pas que ce serait cohérent. Et de toute façon, la Sainte Bible de l'église Catholique, même si celle-ci le nie, est truffée de passages où l'on parle de la réincarnation. En voici deux exemples:

  • Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais ; et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations. (Jérémie, 1, 5).
  • Les disciples lui firent cette question : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Elie doit venir premièrement ? Il répondit : Il est vrai qu'Elie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu'Elie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu et qu'ils l'ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l'Homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean. (Matthieu, 17, 10-13).
Bien sûre, certains diront que c'est une question d'interprétation... mais justement, qui a raison? Qui était là? Moi je crois que nous devons recommencer jusqu'à ce que nous ayons bien compris le vrai sens des mots Amour, Partage et Humilité. Aider les autres sans demander en retour, sans attendre de gloire personnelle. Les grandes entreprises qui donne, elles le font avec des affiches comportant leur logo et en demandant un retour d'impôt car c'est de l'argent qu'ils auraient donner au gouvernement de toute façon. Alors ça devient un budget de publicité. C'est une chance pour les gens dans le besoin, je vous le concède, mais ces chefs d'entreprise, qui ont la conscience tranquille sur terre, lorsqu'ils n'auront plus de corps pour cacher leurs émotions, de quoi auront-ils l'air?

La mort n'est que la suite des choses. L'occasion de faire un bilan de notre vie. Nous devrions presque célébrer une mort et pleurer une naissance, dans un certain sens. Lorsqu'on meurt, nous avons de la peine car on ne verra plus la personne que l'on a aimé. Nous ne devrions pas pleurer lorsqu'une personne meurt à la suite d'une longue maladie. C'est purement égoïste mais légitime. C'est la nature humaine.

Sur ce, c'est fini pour aujourd'hui. Probablement que je continurai ce sujet plus tard mais là, je dois aller me coucher. Bonne nuit!
Publier un commentaire