vendredi 16 février 2007

Histoires d'esprits


Pas de mal entendu, je crois aux esprits et ce message va en traiter. Premièrement, le mot "paranormal" c'est impossible puisque si ça existe, c'est que c'est normal! Comme Genevieve l'a mentionné sur le blog de Karla (qui contient quelques histoires intéressantes sur le suget), "Pour moi, le paranormal d'aujourd'hui est le normal de demain." C'est en lisant les histoires de Karla que j'ai eu envi de partager celles que je connais.

Heureusement ou malheureusement, je n'ai jamais été en présence d'une manifestation. Il y avait une période, lorsque je lisais Le livre des esprits de Allan Kardec, ou je sentais parfois une présence. Je ne saurai jamais si cette présence était en fait le fruit de mon imagination car ce n'est jamais allé plus loins. Mais ce livre m'a fait comprendre que, comme pour le monde des vivants, il y a des bons et des mauvais. Et que c'est à nous, de faire preuve de discernement.

  • J'ai déjà entendu d'un ami, l'histoire d'une vieille femme que l'ont disait schysopĥrène. Elle disait entendre des voix, qui lui disait que les gens lui cachaient des choses et qu'ils lui en voulait. Une médium, qui accompagnait un membre de la famille de la dame, a vue, de chaque côté de la vielle dame, un esprit qui chuchotait à son oreille.
  • Ma mère, avait eu un accident mineur lorsqu'elle commençait à conduire. Elle s'était juré de ne jamais reprendre le volant. Un soir, elle rêve qu'elle conduit sur la rue où vivait son grand-père qui était maintenant décédé. Il était sorti sur son balcon et lui souriait en lui envoyant la main. Le lendemain elle se réveilla avec la conviction qu'elle pouvais conduire à nouveau.
  • Mon père fait ce rêve. Il est dans l'ancien appartement de son grand-père décédé. Dans cet appartement, il se trouve avec les membres de sa famille qui sont tous morts. Ils sont lè et ils s'amusent. Il va à la rencontre de son père et lui dit: "Mais qu'est-ce que vous faites ici, vous êtes tous morts!" Et son père répond, d'un ton jovial et sans méchanceté: "Mais où est-ce que tu crois que tu est ici?" Mon père s'est vraiment senti "pas à sa place" et s'est réveillé. Il m'a dit aussi qu'une autre fois dans sa chambre à coucher, il est certain d'avoir entendu son père l'appeler par son nom une fois, comme il le faisait avant son décès.
  • Mon fils à l'âge de 3 ans m'a dit qu'il y avait peur la nuit. Il voulait dormir avec la lumière (encore aujourd'hui, d'ailleurs) parce que la nuit, des âmes d'enfant d'enfants viennent jouer avec ses jouets pour se pratiquer avant de n'aître. À cet âge, il ne peut pas avoir inventer ça et la réincarnation n'est pas un sujet dont on parle souvent et surtout devant lui.
  • Une personne très proche m'a déjà confié que lorsqu'elle était petite, sa mère a entendu quelqu'un entrer dans la maison. Elle était convaincu que c'était son mari et se demandait ce qu'il pouvait bien avoir dans son sac. Mais il n'y avait personne, enfin, elle n'a vu personne. Car depuis ce jour, il s'est amusé à faire peur en faisant des choses comme prendre les pieds du petit frère. Seul le père, qui encore aujourd'hui je crois qu'il n'est pas convaincu de la réalité de cette histoire, ne l'a jamais ressenti.
  • Une amie m'a dit que lorsqu'elle était jeune (entre 10 et 20 ans environ), lorsqu'elle entrait sur les lieux où quelqu'un était mort, elle revoyait la scène finale. Le corps, le sang. La dernière fois, c'était dans la voiture d'une amie. Elle a demandé de ne plus avoir ce don et je crois que ça a fonctionné. Je n'ai pas osé lui en reparler au cas ou ça lui ferait revenir le don ou quelque chose comme ça.
  • Et pourquoi pas Ivellos, puisqu'on se connais bien!
Je suis curieux de savoir ce qui se passera une fois passé de l'autre côté. Évidemment, j'ai ma petite idée mais personne ne peux en avoir la certitude.. quoi que Karla m'a peut-être fait changé d'avis sur ce dernier point... mais enfin. Il pourrait y avoir autant de scénario que d'être impliqués. Une chose est certaines, c'est que personne ne va jouer de la harpe sur un nuage pour l'éternité. Je parlerai peut-être plus en détail de ma conception de la vie et de la mort dans un prochain message.
Publier un commentaire