dimanche 9 septembre 2007

Le débat est relancé... et qu'on as du temps à perdre.

Le maudit crucifix! Ben oui, sortez le pis qu'on en parles plus, maudite affaire! L'argument de certains: c'est notre patrimoine. Pis la ceinture fléchée aussi pis je la porte pas pour autant!. Voici un exemple le l'hypocrésie de nos juges par rapport aux "Symboles religieux"



Je suis d'accord pour dire que la religion, qu'elle qu'elle soit, c'est une affaire personnelle qui doit se passer à la maison. De toute façon, je me souviens de mes cours du secondaire et c'était pas fort. Souvent, le prof se ramasse là faute d'avoir eu le poste pour lequel il avait étudié.

À la rentrée scolaire, j'ai rencontré un gars super qui est presque souvent à l'église. En tout cas, il est toujours là lorsque j'y suis. La conversation se termine avec "pis, on va tu te revoir à l'église?" Je lui ai répondu platement "ben... ché pas...". J'ai vraiment de la misère avec les formule toute faites, les gestes et répliques appris par cœur... Je regarde le pape à Rome avec les embrassage de bague et tous le tralala... je me dit que, s'ils s'attardaient aux vraies affaires au lieu de s'engouffrer dans leurs futilités, peut-être qu'ils pourraient s'occuper de la vraie misère dans le monde. Un peu comme Mère Thérésa faisait.

Tous ces cardinaux qui se croient au-dessus de tous, toute cette politicaillerie me fais tout remettre en question. Parce que même si la religion catholique nous apprends la tolérance, l'acceptation et l'inclusion, nous savons tous qu'ils sont les premiers à exclure les femmes comme prêtre. Je sais pas où ils regardaient mais ce sont les femmes qui remplissent les églisent et assistant et plus souvent qu'autrement et la faisant fonctionner. Mais peut-être sont elles bonne qu'à servie les hommes à qui la direction est réservée. Bien sure, il y a de bons prêtres qui aident vraiment les gens. Mais ils aident non pas parce qu'ils sont prêtres mais bien parce que c'est dans leurs nature.

En conclusion, réglons donc les vrais problèmes de la société. On interdit toute pratique de religion dans des lieus publiques qui ne sont pas réservés à cet effet. Tu veux prier à ton lieu de travail? Si c'est si important pour toi, sacrifie une partie de ton temps de lunch et trouve-toi un local libre.
Publier un commentaire