jeudi 18 octobre 2007

Magasinage d'auto

Moi et Dame magasinions les voitures afin d'acheter notre première neuve qui sent le plastique. Nous allons de concessionnaires en concessionnaires afin de trouver la perle râre.

Chez Honda: Nous parlons avec le vendeur qui doit être un peu plus jeune que nous ou au pire du même âge. Il nous vente la Civic, évidemment. Il nous dit que c'est ça qu'il a et qu'il n'a jamais eu de problème, bla bla bla. Moi je lui dit que moi, le modèle à calotte qui roule en fou, je ne suis pas intéressé. Il nous montre la berline mais lorsqu'il se lève pour aller chercher les clés, Dame me fair remarqué la "calotte" du vendeur qui était sur le bureau un peu plus loins...

Chez Mazda: Le vendeur nous vente son char. "Vous savez, la mazda a un frame en H. Deux poutres solides qui longent les côtés, retenues par une barre transversale au milieu. C'est vraiment sécuritaire lors d'impact." Très impressionnant... sauf qu'on a sus par après que toutes les autos sont montées comme ça. Je lui demande une brochure et il me répond: "Nous, chez Mazda, nous n'avons pas besoins de brochure. Les revues vantent tellement nos modèles que nous n'avons qu'à nous servir d'elles." Il était fier de ses revues en nous montrant toutes sortes d'articles mais moi je me disait que Mazda étaient simplement trop cheap pour faire des brochures!

Chez Kia: Le vendeur est super gentil, nous fait assoir et nous présente le contrat.

Nous: Comment ça signer le contrat? Est-ce que je peux faire un essai sur la route avant de signer ?

Vendeur: Ah... ok, si vous voulez. De toute façon, une auto ou une autre, ça se ressemble.

Je fais l'essai et c'était correct. Notre voiture précédente était une Toyota van 84 (le modèle pas de nez avec les roues sous le banc) donc c'était pas difficile à battre. On signe et on repars chez moi. Rendu à la maison on a un doute. Nous trouvons que ça été trop vite et nous voulons annulé le contrat. Nous regardons la brochure et à la toute fin nous pouvions lire ceci (et je jure que c'était écrit mot pour mot) :

La disponibilité, les caractéristiques, les matériaux et les couleurs peuvent changer sans préavis. L'information fournie dans cette brochure est considérée comme exacte au moment de l'impression. Ju
ré craché!

Le véhicule n'est pas exactement tel que montré. Ça s'en rapproche, remarquez: il a quatre pneus, un volant et des sièges lui aussi. Mais son incomparable charme pourrait venir des accessoires dont il est doté et on nous accuserait de fausse représentation. En fait, il tient simplement à faire bonne impression, comme vous et moi. Ah non? Pas vous? Vous aimez mieux faire mauvaise impression? C'est votre droit. Vous avez même le droit d'être un gros mangeur de poutine si ça vous chante.

Ce texte, ais-je besoin de le mentionner, n'était pas dans la brochure anglophone. Dring, le téléphone sonne. C'est le gars des finances du concessionnaire Kia qui nous dit qu'ils aimeraient mieux que l'on ait un endosseur. D'appeler nos parents pour voir s'il seraient disponibles pour signer. Nous demandons à parler au vendeur de la situation et lui nous réfère à son gérant à qui nous disons que nous ne désirons plus acheter l'auto. Il nous dit (et je jure que c'est vrai) : "Vous savez, vous avez signés... et un contrat, ça ne s'annule pas comme ça."

Dame appelle son père et lui explique que nous avons changer d'idée mais que nous ne pouvons pas annuler le contrat. Il nous dit "Vous ne passez pas au crédit ? Ok, on va se rendre." Rendu sur place, le gérant file un peu plus doux de voir le père de Dame qui sais se faire imposant lorsque requis. Il regarde le gérant et dit : "Le gars des finance les a appelés pour un endosseur ? Donc ils ne rencontrent pas une des exigences du contrat. Donc il est nul." Le gérant : "Mais non, le gars n'a jamais appelé..." Dame "Oui, M. Jmesouvienp Udunom nous a appelés pour bla bla bla" Les finances sors de son bureau "Oui oui, je leurs ai dit qu'avec un endosseur, ça s'rais correct..." C'était évident qu'il n'avais pas pogné le début de la conversation (hi hi hi). Gérant (avec un faux 'j'étais pas au courant') "Dans ce cas, le contrat n'est plus valide...", jetant un regard qui en disait long sur le speach que le gars des finances allait avoir.

Avant de partir je lui fait mention du texte de la brochure comme quoi on se fait traiter de 'gros mangeur de poutine'. Il me dit "Ben voyons donc, ça se peux pas" Je lui montre... et l'a il m'a semblé l'avoir entendu penser 'kossé j'faits icitte, moi' "Ben, vous savez l'humour Koréen..." Ben oui, comme si c'était fait en Korée cette brochure-là.

Finalement, chez Toyota: Le vendeur était un nouveau grand-père (à ce qu'il disait) avec une de ses fille à l'université. Je ne sais pas si c'était vrai mais c'est lui qui a touché la corde sensible et qui a sus nous vendre une auto que nous serions content d'avoir acheté. Une Echo 2001 qui sent le plastique.
Publier un commentaire