jeudi 1 novembre 2007

Moi je vais vider on sac

Concernant les deux jeunes de l'Île perrot, toutes mes sympathies vont au parents, bien sure de la fillette mais aussi ceux des ados.

Maintenant, concernant ces jeunes cons. Je lisais ce billet sur le blogue de Brigit et j'étais pour laisser un commentaire dans le style du texte qui suit mais son billet ne va pas dans ce sens et je respecte ça. Mais quand j'ai lu le commentaire d'un bloggeur qui disait "Qui n'a pas fait de "folies de jeunesse" dans leur vie??? Qui un jour n'a pas agit sans penser aux conséquences possibles que leur geste pourrait avoir?". Tous le monde a droit à son opinion mais moi ça m'a fait bouillir.

On peux-tu arrêter de banaliser pis agir tabarnak. Une erreur de jeunesse n'implique pas la mort de qui que ce soit. C'est un meurtre. Si je me promène avec un gun chargé au centre-ville et que "accidentellement" la balle part. Est-ce que ça aussi ce sera une erreur de jeunesse? Ben un char, c'est pareil. Les accident arrivent quand tu fais le cave.

Un char c'est dangereux. Moi je mettrais le permis à 18 ans quand je vois des choses comme ça. Parce qu'imaginez-vous donc que le jeune "mineur" de 17 ans et trois quart va peut-être être juger au tribunal de la jeunesse. Ben oui, pauvre ti-pit. Yé ben moins coupable que l'autre de 18 ans et quelques mois. Ostie de lois de trou de cul. Mais comme l'avocat a dit: Il n'a même pas de point de démérite. Mon cul, oui ! Il s'est jamais faite pogner, c'est toute!

"La police dans ce coins-là est ben occuppée à faire du radar le dimanche matin. C'est ben moins de trouble de pogner mononc à 10 au-dessus de la limite" - reportaire à la radio

Tous le monde a droit à l'erreur, je le consent. Mais pas sans conséquences. Moi ils ne toucheraient pas a un chars avant 25 ans. Pis c'est la même chose pour les osties de saoulons qui se jugent "ben correct" pour chauffer. Un char c'est comme un couteau crisse. Tu peux t'en servir comme du monde pis couper ton steak ou ben faire le cave pis tuer quelqu'un. C'est aussi simple que ça.
Publier un commentaire