mercredi 16 avril 2008

Fontes et Mac OS X

Je m'intéresse aux fontes depuis maintenant quelques années car en graphisme, c'est vraiment la plaie (mis à part les bogues étrange de Quark). Alors voici quelques notes que je me note à moi-même mais qui pourraient êtres pratique pour d'autres.

Évidemment, ceci s'applique surtout pour les graphistes ou des gens qui doivent souvent activer/désactiver des fontes. Monsieur et Madame tous le monde peuvent utiliser FontBook qui est inclus dans Mac OSX et jamais se soucier de ces particularités de police.

Je commence à regarder les fontes Windows (depuis une semaine. Je me cherche un bon gestionnaire pas cher pour pouvoir activer/désactiver mes police en attendant que LynoType Font Explorer Windows sorte. À date FontAgent Pro semble bon mais un peu dispendieux. Je ne crois pas que ce soit bon de "dropper " une 50aines de fontes qui seront actives en permanence dans XP.

En attendant, voici un document provenant d'Extensis qui explique asser bien la gestion des fontes.



Suitcase Fusion (v12.1.6) est compatible avec Mac OS X 10.5 (Leopard). Aucun problème connu. (22/10/2007)


Fontes requises Adobe CS2, CS3

Certaines fontes sont requises par Adobe
CS2 (dans Application Support): MyriaBol, Myriad, MyriaRom, MyriaBoIta et MyriaIta
CS3 (dans Library--> Fonts): Toutes les fontes MyriadPro ".otf".

En ce qui concerne notre ami Microsoft, il installe des fontes dans la librairie de l'usager au premier démarrage d'une application Office. Pour éviter cela, nous pouvons renommer le dossier fonte situé avec les applications Office. Office fonctionnera toujours comme il se doit. Mais pour des raisons d'intégrité de données, ne jetez pas le fichier de fontes, gardez-les dans un dossier renommé.

FontFace Xtension pour Quark 6.5
Parfois, Quark 6.x va "remapper" des styles (bold, italique, etc.) avec ses propres styles si ceux-ci ne sont pas activés avant l'ouverture du document. Pour éviter cela, il existe une extension gratuite que l'on peut télécharger du site de Quark.

Suitcase Fusion et sa "Vault"
Fusion offre maintenant une Vault où il peut placer les fontes de sa librairie afin que celle-ci reste intacte. Contrairement à la Vault de Suitcase X1 qui n'était qu'une base de donnée, les fichiers originaux ne sont plus nécessaires pour une activation. La Vault consiste en un fichier qui est transférable d'un poste à l'autre (ça reste à confirmer). De plus, il est aussi impossible d'ajouter une fonte orpheline à la Vault de Fusion. Je crois que la même fonte ne peut pas se retrouver deux fois dans la Vault. Donc, lorsque Fusion reconnaît qu'une fonte est déjà dans sa base de donnée, il ajoute la fonte existante dans le nouveau groupe que nous ajoutons (ça reste à confirmer).

Fusion, pas scanner pour les corrompues
Il est déconseillé de faire vérifier les fontes corrompues par Suitcase parce qu'il indique des fontes corrompues lorsqu'elles ne le sont pas. Alors comment savoir lesquelles le sont vraiment? Avec Font Doctor X (voir plus bas). Alors, l'option doit être décochée dans les préférences.

Font Doctor X
Cette application est gratuite avec Fusion. Si vous ne l'avez pas sur votre poste, vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site de Extensis. Avec cette application, il est possible de vérifier les corruptions, les orphelines, les doublons ainsi que les fontes non compatibles avec OSX. S'il le peut, il les réparera, ou les déplacera dans un dossier sur le bureau.

Une chose qui semble ne pas être au point, c'est l'organisation des fontes. Ce logiciel permet de relocaliser les fontes de nouveaux dossiers (faire le ménage des doublons, comme par exemple les Helveticas!), avec la hiérarchie voulue. Mais personnellement, j'ai eu quelques problèmes avec des fontes que j'avais besoin mais qui n'existaient plus. Donc, j'éviterais cette fonction.

Postcript, OpenType, TrueType et cie.
Comme nous le savons tous, il existe plusieurs compagnies qui fabriquent des fontes. Mais aussi, ces compagnies produisent plusieurs sortes de polices. La fonte Postcript est depuis toujours la plus solide et la plus utilisée dans le domaine graphique et c'est toujours vrai aujourd'hui en 2008.

Mais voilà qu'il est maintenant possible de joindre la solidité du Postcript à la simplicité du TrueType: Voici OpenType! Comme le TrueType, la police tiens dans un seul fichier (contrairement au Postcript qui requiert une fonte écran et une imprimante). De plus, elle fonctionne aussi bien sur Mac que sur Windows. Ce format devient le nouveau standard de l'industrie car contrairement au format Postcript qui ne contient que 256 caractères, OpenType se sert de la table Unicode qui donne une possibilité de 65 000 caractères.

Les TrueType et Dfont sont tous les deux des fontes TrueType mais la Dfont est une version Mac, donc, par définition, plus fiable! Non, sérieusement, la Dfont est plus récente, ce qui lui donne une longueur d'avance sur la TTF. La Dfont est souvent utilisée dans le système Mac OSX (voir la section Helvetica est mort!). Les deux sont à utiliser avec précaution.

Les MultipleMaster permettent des modifications à l'intérieur de la police même. Mais elles sont aussi reconnues pour nombreux problèmes et maux de tête qu'elles occasionnent lors de l'impression.

Vous pourrez constater l'impact de ces différences dans la section "Auto activation".

Auto Activation
Que ce soit avec LinoType Font Explorer, l'auto activation n'est pas recommandé. Malgré ses apparences de bon fonctionnement, il choisis tout de même les polices d'après leur nom. S'il trouve deux TimesNewRoman, un Postcript et l'autre OpenType, il activera le premier qu'il trouve. Mais si la fonte utilisée était une OpenType et que c'est la Postcript qui est activée, peut-être qu'il y aura un caractère, le symbole de la devise Euro, par exemple, qui ne s'affichera pas. Il n'y aura aucun message de conflit et tout semblera normal.

Helvetica est mort avec OSX
Parfois, en activant la fonte Helvetica, un message de conflit s'affichera. Ignorez ce message car tout devrait fonctionner comme à l'habitude. Le problème que ça pourrait causer c'est une corruption de la cache pour Mail et Safari. Font Finagler règle tout ça. La raison de ce "conflit" est que Mac OSX a sa propre version de Helvetica en format Dfont. C'est une excellente fonte, pourquoi ne pas l'utiliser? Parce qu'elle n'a pas d'Italique!!! Il est vraiment déconseillé de déplacer les fontes du système. Même si Helvetica n'est pas une fonte requise pour le bon fonctionnement du Finder, certaines applications s'en servent.

Font Finagler est toujours bon
Font Finagler est toujours le roi de la cache mais il existe une nouvelle version 1.0 (nous sommes à la version 0.5.3) qui est non seulement adaptée à Leopard mais aussi qui vide encore plus de cache tel qu’Adobe, QuarkXPress et Microsoft. Il est aussi plus amical avec les préférences de Font Book.

Notez que la version 1.0 n'est pas compatible avec Mac OS X 10.2.x (Jaguar).

Activation impossible dans Suitcase ou autre gestionnaire de fontes
Si vous êtes incapable de faire activer une fonte malgré le Font Finagler et le redémarrage, il reste que l'ultime façon d'activer une fonte est de la placer dans "User--> Nom d'Usager--> Librairy--> Fonts" et ensuite démarrer l'application (Quark, InDesign ou autre). N'oubliez pas de retirer cette fonte par la suite car elle sera prise en charge en priorité tant qu'elle se trouvera dans ce répertoire.

Ben
Publier un commentaire