dimanche 4 mai 2008

Astérix et les Français

Je viens de visionner Astérix et les Jeux Olympiques. Je dois dire que le premier film, je l'ai arrêté après 20 minutes. Pas capable d'endurer les engeulades et l'accent.

Le second, Astérix: Mission Cléopatre, je l'ai bien aimé. Jamel Debbouze qui se trompe constemment dans les noms, Alain Chabat étaient hilarants, Monica Bellucci... superbe comme toujours (probablement qu'elle réussi à être sexy même en se brossant les dents!), bref, c'était réussi.

Le troisième, avec un Stéphane Rousseau tatoué (qui est bon dans le film), je ne sais pas. Même si l'acteur qui fait Astérix est différent mais bon, le film est parsemé de longueur. César est poche (passe tout le film à dire "Ave moi"), Brutus est vraiment énervant (même si c'est son rôle, pour moi, ça marche pas) et les foutus allusions à notre époque sont fraiment réchauffées. "Les jeux olympiques c'est bien mais ça m'étonnerait que ça dure 2000 ans", "le football, un jeu qui se joue avec les pieds et un ballon, ça marchera jamais", la Venus de Milo qui perd ses bras (quand on sais tous qu'elle a perdue ses bras dans les 12 travaux d'Astérix). Une bonne allusion au 21e siècle est la course de char avec Michael Schumaer.

Un des problème avec les Français, à mon humble avis, c'est qu'ils étirent souvent trop leurs blagues. J'avais remarqué dans le film "Les Dalton", lorsque le gars se fait tiré dessus mais qu'il évite toutes les balles grâce à son chapeaux magique. Cette fois-ci, un film de 1:45:00 aurait facilement pu être coupé à 1:20:00.

J'ai commencé à m'ouvrir aux films Français avec "Le Dînes de Cons". Ensuite, j'ai découvert Luc Besson avec Taxi. Maintenant lorsque le film est Français, je lui donne la même chance que les autres. Bien sure, c'est le point de vue d'un Nord-Américain. Probablement qu'ils trouve que notre humour est poche.
Publier un commentaire