lundi 15 septembre 2008

Prendre un Tata par la main

Fallait s'en attendre! Après avoir été obligé de mettre la mention dans un wénébago que le cruise control ne permet pas d'aller se faire un café, que le café dans le verre de Tim Horton est chaud, voilà qu'il faudra, peut-être, mettre la mention sur les machines à poker que ça peut créer une dépendance.

Mais non, je sais bien que nous ne sommes pas cave à se point. Il s'agit d'une autre façon pour les joueurs pathologiques de tenter de frapper le gros lot. Il y en a qui ne sont pas gèner de passer pour des Tatas afin de faire la piastre (voir l'émission de Guy Jodoin!). Je me demande seulement jusqu'où la société ira dans l'absurde.

Ben oui, Loto-Québec place ses machines dans les cartiers défavorisés. Ben oui pis après. C'est pas sorcier que ces machines-là ne sont pas là pour DONNER de l'argent! Tous le monde le sais et ceux qui jouent se font des accroires.

On dirais que plus ça va, plus je m'écoeure des épais. Ça doit être l'âge...
Publier un commentaire