lundi 29 décembre 2008

Pour le plaisir!

C'est toujours plaisant de basher sur Microsoft alors allons-y!

Lorsque l'updater automatique de Microsoft sur Mac se met en marche et que nous acceptons de faire l'installation des mises-à-jours, voici le message qu'il nous donne:
Il demande de fermer sa propre application... entéka!

lundi 22 décembre 2008

Le Zune Paint... ouach!

Il semblerait que ce Microsoft n'ai rien à voir avec ce film. Me semblait! Mais tout de même, il y en a avec un goût discutable... Si j'étais Microsoft, je mettrais en demeure ces gens. Mais peut-être que de cette façon, il feront enfin parler du Zune.

samedi 20 décembre 2008

À quoi pensait-il ?!

Parfois , on pars d'une bonne idée mais une fois le produit fini devant les yeux, on réalise que ça représente complètement autre chose... à moins que ce soit moi qui soit pervert...

mardi 16 décembre 2008

Refus d'assister au cours de religion

"...moi je refuse que mes enfants suivent le cours d'éthique et religion parce que ça ne rejoint pas mes valeurs et les leurs. La religion, ça doit se faire en famille."– Pierre-Yves Lasnier
Entrevue de Paul Arcan sur le www.985fm.ca
Article SRC

Je suis d'accord sur le second point, ça se fait en famille, mais à première vue, on ne peut pas décider de ce qui sera enseigné ou pas à nos enfants et ainsi questionner l'autorité... quoi que...

Le cours d'éthique et religions enseigné au primaire, c'est d'une absurdité totale. Aussi absurde, d'ailleurs, que de demander à un enfant de 10 ou 11 ans de "confirmer" qu'il a bien choisi la religion catholique. Ils ont beaucoup d'autre chose à apprendre que cet endoctrinement qui sera enseigné par un prof qui, de toute façon, n'a pas choisi d'enseigner cette matière.

Il serait peut-être temps que nous arrêtions de nous en remettre aux grands penseurs "ogues" en ce qui concerne l'éducation de nos enfants? Après tout, ils ont prouvés depuis quelques années qu'ils sont aussi capable de scraper une génération qui ne sais ni compter, ni écrire (et je fais parti du début de celle-ci). Je crois que nous, les parents ou même la société en général, devrions avoir notre mot à dire en ce qui concerne la formation de ceux qui nous "gérerons" quand nous seront vieux. Choisir les valeurs qui leurs sont inculquer.

Vous me direz que c'est aux parents de faire ce bout de chemin mais premièrement, il est très difficile premièrement d'avoir un emploi stable dans certains secteurs. Un deuxième parent qui travail aide à la stabilité monétaire du foyer. Deuxièmement, je ne crois pas nécessaire de consacrer autant d'heure à l'enseignement de 1001 religions différentes provenant de partout à travers le monde. Peut-être un volet dans un programme sur "la vie et les humains de la terre", par exemple, mais sans plus. Je crois, comme cet homme de Granby, que c'est au CEGEP ou en tout cas, vers cet âge qu'une personne peut sérieusement faire un choix de "valeur religieuse".

vendredi 12 décembre 2008

Un roi déchu: Quark en chute libre!

Ce message se veut un règlement de compte avec une application: Quark XPress. J'étais un utilisateur qui ne jurait que par Quark mais en lisant les lignes qui suivent, vous comprendrez pourquoi j'ai "switché" pour Adobe InDesign. Ce texte s'adresse surtout à ceux qui oeuvrent dans le domaine du graphisme ou à ceux qui hésitent entre: apprendre InDesign ou Quark.

Un brin d'histoire
Lorsque je suis arrivé dans l'industrie de l'infographie, Quark était déjà bien installé avec la version 3.32. Quelques restant d'irréductibles vieux de la vieille continuaient d'utiliser Aldus PageMaker qui avait ses bons côtés mais aussi des mauvais. Quark offrait un brin de fraicheur et, de ce que je me souviens, visuellement beaucoup moins de palettes que son vis-à-vis qui perdait du terrain de façon inquiétante.

Quark est tranquillement devenu le standard de l'industrie. La version 3 est restée longtemps (1990-1997) car elle fonctionnait bien. Mais, même les tops doivent s'améliorer un peu et Quark sort la version 4. Même lui a de la difficulté à remplacer son ancienne version, surtout que la version 4 présente quelques bugs sérieux. Des quelques mises à jour plus tard, tout rentre dans l'ordre et la 3.32 disparait doucement.

Entre temps, Adobe achète PageMaker (1994) afin de compétitionner le monstre qu'est devenu Quark XPress. Malheureusement, le nom PageMaker est barré dans la tête des graphistes et le projet avorte sans plus. Adobe décide alors de sortir un tout nouveau logiciel, reprogrammer, qu'il appel InDesign (1999). Malheureusement, ce premier jet ne fait pas l'unanimité car il ne fonctionne tout simplement pas! Quark a eu peur un peu de cette nouveauté mais ris bien lorsqu'il voit le flop et n'en tient pas compte... tout comme il ne tient pas compte des demandes des utilisateurs. À quoi bon, il est LE SEUL dans le domaine! Adobe lance la version 1.5 afin de régler les nombreux bugs mais s'en est fini de la version 1.

2002, Indesign lance la version 2.0. Nettement amélioré (elle fonctionne en production!), se fait connaitre des graphistes mais les bonnes vieilles habitudes sont difficiles à tasser et de plus, Quark arrive avec la version 5. De nombreux ajout, surtout orientés web, se font connaitre mais toujours pas d'ombrages! Mais la grosse déception de Quark 5: il n'est pas natif OSX!! De quessé? Apple a ré-écrit de zéro un nouveau système d'exploitation avec une base UNIX en 2001. Les utilisateurs de Quark s'attendaient à ce que la version 5 supporte OSX mais non! Il devait utiliser le mode "Classic" et donc, travailler avec une application ralentie.

Adobe sort en 2003 la version "CS" de InDesign (autrement dit la version 3.0). Mais cette fois-ci, c'est du sérieux. Quark sent la secousse du haut de sa montagne et la sent s'effriter. Il s'agite et sort la version 6... qui est en fait une version OSX de Quark 5 avec quelques règlements de bugs. Pas grand chose de nouveau (pas encore d'ombrages), pas de transparence mais surtout, ne comprend qu'un seul dictionnaire de coupure de mot. Pour avoir une version Quark multilingue, les utilisateurs doivent acheter la version "Passeport" qui coûte vraiment plus cher. Indesing Vient de base multilingue. Mais Contraîrement à Quark, Adobe ont fait leurs devoirs! InDesign CS fonctionne bien et offre plusieurs chose que Quark n'offre pas malgré les demandes répétées des utilisateurs.

2005, Adobe sort la version CS2: une version améliorée de CS! Quark est pris de court car il n'est pas prêt. Des représentants au service à la clientelle se rendaient chez les gros clients afin de sonder les demandes de ceux-ci. Une pratique inhabituelle qui jetta tout le monde sur le derrière! Quark a senti la soupe chaude avec la version CS et a tout fait pour reprendre le terrain qu'il avait perdu.

La version 7 de Quark s'est fait attendre jusqu'en 2006: un désastre malgré son prix qui a drastiquement chuté pour être comparable à InDesign! Application lente mais, après 2 version d'attente, les ombres et transparence! Il faut dire que Quark a regardé les fonctionnalité de InDesign et les a carrément copié! Plusieurs nouveauté de Quark 7 étaient déjà présente dans la version CS de Adobe! Mais cette version sortie à la hâte est remplies d'anomalies. Quark s'empressent de régler certains problèmes avec des patch mais c'est peine perdu.

En 2007, InDesign arrive avec son tank: InDesign CS3. Quark est a genou en train de pelleter ses bugs et de peine et de misère, il sort la version 7.31. Vous devriez voir la liste des "problèmes connus" de cette version (voir plus bas). InDesign est maintenant bien installé et a pris la place depuis quelques années dans les écoles de graphisme. Au début, Quark était enseigné avec un survol de InDesign. Maintenant, c'est InDesign avec un survol de Quark! C'est peu dire. Le géant est tombé et tente de se relevé.

Fin 2007, Quark annonce que tout ceux qui ont acheté la version 7 entre certaines dates auront droit à la version 8 gratuitement! Ce n'est pas en donnant ton application que tu retrouvera ta part de marché mais bien en donnant un produit de qualité!

2008, la version de Quark 8 est sortie. Je ne l'ai pas essayé mais elle semble plus rapide que la précédente. Adobe a aussi sorti sa nouvelle version, la CS4 à la vin de 2008. Je ne l'ai pas essayé non plus mais je ne gagerais pas gros sur la survie de Quark dans les prochaines années!

Voici une liste des raisons pourquoi je n'aime plus Quark:

Catégorie "Franchement!"
  • Multilingue, pas avant la version 8, 3 versions après InDesign
  • Pas d'exportation de plusieurs pages en EPS d'un document multipage. Doit les faire une a une.
  • Vesion 6 est une version OSX de la 5 (une arnaque, ça aurait dû être la version 5.5). Plusieurs choses tel que les ombrages et la transparence n'étaient pas présents.
  • Pas de "Paste without formatting". Prendre du texte dans la page et le coller ailleur en lui donnant le style de caractère de la destination.
  • Vraiment cher: 800$ contre 700$. Mais un designer a aussi besoin de Photoshop (700$), Illustrator (600$) et Acrobat (450$). La suite créative d'Adobe, qui inclue InDesign, est 1400$ pour les 4. Ajoutez le 800$ pour Quark: 2200$ avec le logiciel InDesign qui ne servira pas. Notez que Quark était dans les 1000$ et ne venait qu'en une seule langue. InDesign a toujours, il me semble, été multilingue.
  • Copie d'un style avec la pipette et sélection par caractère pour l'appliquer ailleurs au lieu que ça s'applique au paragraphe complet.
  • Jusqu'à la version 6 (pas testé dans la version 7 et 8 et vous allez comprendre pourquoi), cocher l'option "Save automatique" avait tendance à corrompre les documents. On travail et le lendemain (!!) le document ne s'ouvre plus.
  • Allez voir la liste des "Known Issues" (surtout Quark 7) (Quark 8) (Quark 7) sur le site de Quark... c'est épeurant! Ils sortent le logiciel tout en sachant que des problèmes, graves selon moi, ne sont pas réglés. Par exemple, "If you zoom in and out on a picture box that contains a picture or a color, there is space between the border of the box and the picture or color." ou "If you import an RGB PSD image and then export the layout as a PDF, with the As Is or As Is Device Independent option selected, the image may be converted to CMYK." autrement dit, si tu demande de ne pas convertir les couleurs, ben ça se peut qu'il les convertisse pareil!

P'tit bugs fatigants
  • Parfois, il faut fermer quark et l'ouvrir de nouveau car il semble accumuler la mémoire et vient à être saturé. Des bugs d'affichages surviennent lorsqu'on sélectionne du texte avec le curseur, la sélection n'est pas représentée
  • Les accents dans les noms de layer semble ne pas fonctionner. On met un "é" mais il affiche un "È". Ça fait un peu Mac OS 9 comme bug!
  • Le preview des images dans Quark est poche. Dans InDesign, on peut afficher l'image tel qu'elle sera imprimée.
Voilà, c'est ma vision de cette histoire. Ouf, fallait que ça sorte!

PS: voici un exemple de léger problème d'affichage... La seule façon de régler ceci est de sauvegarder et fermer la page. Tout est redevenu normal à la réouverture!






Ainsi que le célèbre message très rassurant à l'ouverture d'un projet

jeudi 4 décembre 2008

Guns N Roses (?) Chinese Democracy

Je dois dire que lorsque j'ai entendu que GNR sortaient un nouvel album, j'étais tout excité! Je me suis dit "enfin, ils ont mis leurs p'tite chicanes de côté". Mais quelle fût ma surprise lorsque j'ai vu QUI constituait le groupe: Axl et des inconnus! Ce n'est donc pas un album de Guns N Roses mais bien Axl qui se sert de la franchise pour faire du cash (c'est pour ça la photo laide de Axl!). Donc, premier bémol, ma critique part avec un -1/10. Je dois dire que ce que Slash a fait avec ses différents groupes post GNR ne m'avait pas impressionné. Donc, je laisse la chance au coureur.

La chanson titre est pas mal. On reconnaît bien là Axl dans le style. Je dois dire que ça se rapproche vraiment de Use Your Illusion ("There Was a Time" rappelle beaucoup "Estranged"). Il y a de nouveaux sons mais jusqu'à maintenant, c'est un 6/10. Ce qui me déçoit, et c'est pas correct de ma part, c'est que ce n’est pas poche comme je m'attendais. Je croyais pouvoir basher et dénoncer le fait qu'il est fini mais bon, malgré qu'il soit une personne vraiment centrée sur lui-même, que le reste du monde ne semble pas valoir grand-chose à ses yeux, il semble être tout de même l'âme de GNR malgré tout.