jeudi 26 février 2009

Les classiques du cinéma (cont.): Scarface et Friday the 13th

Dans ma quête de mise à jour des films qui ont marqués, voici les deux que j'ai regardé cette semaine.

Scarface (avec Al Pacino): C'est un bon film, Pacino est excellent dans le rôle d'un cubain (l'accent semble super même si je ne suis pas un expert) mais le film est un peu long, plus de 2h! En regardant ce film, je n'ai pu m'empêcher de penser au vidéo de Motley Crue, Dr Feelgood car l'histoire est semblable. Un ti-cul qui commence au bas de l'échelle dans le monde de la droye pis qui fini par se faire tuer rendu en haut.

Friday the 13th (avec, hey oui, Kevin Bacon!): Bon, on s'entend que ça date de 1980 alors les effets sont pas capotant. J'ai toujours dit que je préférait Nightmare on Elm Street (Freddy) mais je n'avais pas vraiment écouter Jason. La fin est surprenante mais pas tant que ça. On se doute bien tout au long de l'écoute que c'est pas un gars magané avec un masque de goaler qui tu les gens! Je vais écouter les suivants, au moins jusqu'à celui fait en 1984, pour vraiment comparer avec le chef d'œvre de Wes Craven, le premier cauchemard.

lundi 23 février 2009

Mac vs PC South Park Parody

Natural Born Killer

Je suis dans la suite de la mise à jour des classiques. J'avais entendu parlé de ce film mais lorsqu'il étais sorti, metton que l'argent passait à autre chose que les films et par la suite, il ne me disait rien.

Ce qui m'a fait le plus trippé c'est la performance de Juliette Lewis. Elle a le regard dément et en même temps, tellement sexy! Rodney Dangerfield dans un autre rôle que celui de... Rodney Dangerfield! Ça faisait drôle. J'ai bien aimé la façon "sitcom" d'expliquer la situation familiale de Malory. Tommy Lee Jones, excellent comme toujours. Woody Harrelson, vraiment cool. On veut qu'il réussisse à s'échapper. Et finalement, Robert Downey Jr., très bonne performance.

Le prochain: Scarface avec Pacino!

dimanche 22 février 2009

Une leçon apprise

Mon fils de 8 ans a réalisé que:

Ça ne sert à rien de choisir le repas pour enfant chez McDo pour avoir le jouet. De toute façon, dans une semaine je ne le trouverai plus. J'aime mieux avoir plus à manger.

samedi 14 février 2009

Pirate Bay en procès

Un autre procès contre les torrents, cette fois-ci, c'est The Pirate Bay. L'article est ici. Le site est poursuivi pour avoir partager 35 fichiers en violation des droits d'auteurs.

Bon, je suis d'accord que les artistes doivent êtres payer et chacun doit être en mesure d'avoir sa part du gâteau. Mais est-ce que l'industrie du disque ne s'est pas assise sur son steak et espéré que l'internet reste tranquille vis-à-vis la musique... Bande de casse, ils n'ont rien fait pour que les gens choisissent d'acheter des disques.

Ahhh le feeling de le tenir entre nos mains.. la pochette, le disque "physique"... ben oui pis après, on le converti en MP3 dans l'ordi pis on l'écoute sur nos iPod. Adolescent, j'achetais un albums complet pour une seule tounne. C'était normal... NON! Maintenant qu'on a le choix, on le prends! Il n'y a pas une compagnie de disque qui va me faire brailler sur leur sort. En général, si un album est bon à 50%, c'est vraiment un bon!

Pis c'est quoi la dernière stratégie des compagnies: On sort un album pis une couple de mois plus tard, on sort LA bonne tounne avec le même album que les fans ont déjà acheté. GOOD WORK GENIUSUS! Ça m'encourage d'acheter les albums!

Apple Store me fait chier en barrant les fichiers qu'ils vendent mais entre deux maux, je choisis le moindre.

Ah...euuu Bonne St-Valentin à ceux dont ça s'applique!

mercredi 4 février 2009

Une leçon des États-uniens

Je suis en train de me mettre à jour dans mes classiques. Les parrains y sont passés et hier j'ai terminé le troisième Rambo. Je me suis presque roulé par terre lorsque le Colonel Samuel Trautman a fait la leçon au méchant russe:

(de mémoire)... vous devez savoir une chose. Le peuple Afgan ne capitulera jamais. Ils ont vaincu tout ceux qui les ont oppressés depuis des milliers d'années. Si vous aviez étudiés un peu l'histoire, vous le sauriez...


C'est à croire que Bush ne connaissait pas ses classiques!